AccueilAccueil  Portail*Portail*  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  FAQFAQ  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE FRISE PARISIEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3310
Date de naissance : 22/11/1973
Age : 43
Date d'inscription : 05/11/2005

MessageSujet: LE FRISE PARISIEN   Octobre 4th 2009, 14:51





LE FRISE PARISIEN

Le frisé parisien n'existe pas à l'état sauvage, il fut crée par l'homme. Un ouvrage datant de 1745 parle de sa première mutation. Il vit le jour dans un élevage de serins hollandais du XVIllème siècle, au début des années 1700. Ce canari est plus grand que l'ordinaire, sa position est plus penchée sur le perchoir et il a des plumes frisées sur la poitrine. Ce serin est à la base de tous les canaris frisés. Cette mutation est cultivée, entretenue, maintenue par des croisements judicieux et l'oiseau se modifie encore. Il se redresse, le plumage frisé devient plus abondant, les épaules et les flancs se couvrent de frisures. Vers les années 1790, l'oiseau continue à grandir, son cou s'allonge et tend à l'horizontale. Vers 1850, ce canari qui évolue toujours est baptisé frisé hollandais et forme une race séparée. Ces canaris sont recherchés et appréciés car c'est le plus grand travail
jamais réalisé en canariculture. Ils quittent progressivement les élevages habituels et s'introduisent dans des élevages des Pays-Bas, de Belgique et de France. Les éleveurs de la région parisienne sont attirés par ce qui se passe dans le nord de leur pays. Des frisés sont croisés avec des canaris ordinaires et grace à ces croisements, l'oiseau se tient plus droit et parait plus grand encore. Les éleveurs parisiens vont se consacrer à cet élevage avec un espoir et une volonté hors du commun. Il faudra donc 150 ans pour passer d'un canari possédant quelques frisures sur la poitrine à un serin couvert de frisures à l'exception des ailes et de la queue. Cette nouvelle race acquiert ses lettres de noblesse au début du XXème siècle. Pour l'époque, la couleur est déjà variée : jaune, vert, panaché jaune-vert, blanc, ardoise et même isabelle. Les éleveurs de la capitale française donnent l'aspect moderne au grand frisé : une plus grande taille, un plumage plus volumineux en frisures. Il ne reste plus qu'à lui donner un nouveau nom, le frisé parisien
Revenir en haut Aller en bas
 
LE FRISE PARISIEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le frisé parisien
» Voyages en TGV puis trans port en commun parisien
» coller une frise
» [Appartement] Un Appartement Parisien signé Tony LEMÂLE
» cerfeuil frise?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE C.O.BRAY :: canaris de posture-
Sauter vers: